Nouvelles vies parallèles

13. Avril, 2020

Nouvelles propositions de vies parallèles

Depuis de nombreuses années,j'ai mis en avant sur ce site et dans mes livres des rapprochements entre des êtres ayant vécu à différentes époques, comparant non seulement les visages, mais surtout les œuvres, les parcours,l'esprit de ces êtres. En ce printemps 2020, propice aux études approfondies, je vous propose quelques nouvelles pistes, quelques nouvelles découvertes plus récentes...

Mot de l'auteur

Sophie Desestoiles présente ici ses recherches basées sur ses intuitions, ses lectures, ses échanges parfois avec les personnes présentées. Ce ne sont que des propositions... et en aucun cas, elle ne prétend qu'il s'agit de vérités vérifiables. Parfois elle a pu échanger avec la personne intéressée sur ces réminiscences intuitives, d'autres fois, elle n'a pas pu... elle présente donc ces parallèles de façon libre.  Si l'une ou l'autre des personnes ici évoquées veut la contacter, elle échangera avec intérêt avec elle.

 

  • l'impératrice Sissi

    Si belle et si libre, si tristement mariée à l'âge de quinze ans à l'Empereur d'Autriche François-Joseph, Elisabeth a vécu une vie assez douloureuse à la cour de Vienne qu'elle appelait sa "prison dorée". Elle s'en échappait par ses voyages, ses longues chevauchées... Son fils unique Rodolphe mourut assassiné ou suicidé à Mayerling. Et elle même fut assassinée à Genève à la sortie de l'hôtel Beau-Rivage.

  • Clara

    Clara n'avait que quinze ans quand je l'ai rencontrée... j'ai apprécié sa finesse d'esprit, sa sensibilité. Peu à peu nous sommes devenues amies. Un jour, j'ai eu pour elle le souvenir de Sissi : même beauté, mêmes cheveux longs et soyeux, même regard, même élégance. De façon pas étonnante, Clara m'a dit qu'elle avait dans sa chambre étant enfant le portrait de Sissi. Et hélas, elle souffrait encore dans son corps d'adolescente de ce vécu antérieur.Cela va mieux à présent.

  • Jean-Yves Leloup

    Jean-Yves Leloup est né le 24 janvier 1950 à Angers. Dominicain de 1973 à 1986 environ, ordonné prêtre en 1978, puis prêtre orthodoxe, analyste, philosophe, spécialiste de patristique et de religions comparées ainsi que poète. Il a notamment traduit et commenté les évangiles de Nag Hammadi.
    J'ai lu plusieurs de ses livres, j'ai assisté à quelques-uns de ses séminaires et pu échanger avec lui sur ces questions relatives aux mémoires.

  • Saint Jean de Cronstadt

    Saint Jean de Cronstadt (Иоанн Кронштадтский en russe), né en 1829 et mort en 1908, est un saint orthodoxe russe.
    Archiprêtre et membre du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe, thaumaturge, évangélisateur, il a été une figure majeure de l’orthodoxie russe à son époque et est aujourd’hui l’un des saints les plus populaires de Russie

  • Alexandre le grand

    Inutile de présenter le célèbre Macédonien qui a marqué l'histoire des civilisations antiques et dont la mémoire s'est perpétuée au-delà des millénaires. Rappelons qu'il a reçu l'enseignement d'Aristote et qu'il était très cultivé.Ce serait formidable si son tombeau à Alexandrie pouvait être retrouvé.

  • Lui retrouvé

    Mieux qu'une tombe, retrouver un être vivant... N'attendez pas que je vous donne son nom actuel... Je peux juste vous dire que je l'ai retrouvé en Orient, là où il aime retourner, sur ses propres traces, mu par la mémoire inconsciente. Pour en savoir plus, voir la page " L'éternel retour"

  • Sylvain Tesson

    Écrivain et aventurier français, poète et essayiste.
    en lisant son récit de voyage Berezina, j'ai senti qu'il avait déjà fait ce voyage à l'époque impériale, qu'il avait dû être général, et déjà écrivain car il écrit fort bien. J'ai également deviné des liens anciens avec la Russie... avec ces différentes données, j'ai cherché, et aussitôt j'ai trouvé : Jomini. J'ai transmis à Sylvain Tesson ces idées sur lui-même et deux ou trois livres (dont mes recherches sur Rimbaud). Pour l'instant, grand silence... à suivre...

  • Antoine de Jomini

    Antoine Henri, baron de Jomini (6 mars 1779 – 22 mars 1869), est un historien et stratège militaire suisse. Il a fait partie des États-majors de Napoléon et du tsar Alexandre Ier. Hautement célébré de son vivant. Il participe aussi à la campagne de Russie comme gouverneur de Vilnius, puis gouverneur de Smolensk. Il découvre le passage de Studianka, sur la Bérézina, qui permet à la Grande Armée d'échapper à Wittgenstein et à une destruction totale. Bien que gravement malade, il parvient à rentrer en France.

  • Marie Dorval

    Marie Dorval, née Marie Amélie Thomase Delaunay le 7 janvier 1798 à Lorient et morte le 20 mai 1849 à Paris 7e, est l’une des plus célèbres actrices françaises du XIXe siècle. Ses succès au théâtre et sa vie sentimentale bien remplie contribueront à en faire un mythe. Elle a eu la chance de connaître Hugo, Vigny, George Sand....

  • Dominique Blanc

    C'est en faisant une recherche sur George Sand, que je suis arrivée sur ce portrait de Marie Dorval.
    Aussitôt, j'ai reconnu en elle Dominique Blanc, actrice que j'estime beaucoup et que je tiens pour une des meilleures interprètes françaises. Si elle veut me contacter... avec plaisir !

  • Honoré de Balzac

    Le monde entier connaît cet illustre romancier, ce psychologue profond connaissant si bien la nature humaine et les milieux sociaux. Un prochain livre de Sophie Desestoiles mettra en lumière une dimension moins connue de Balzac : sa philosophie spirituelle.

  • Gonzague Saint Bris

    Écrivain prolifique, historien, romancier, journaliste et animateur de manifestations culturelles, Gonzague nous a quittés en août 2017. J'ai eu la chance de pouvoir échanger avec lui pendant une douzaine d'années, mes recherches le passionnaient et lui même avait des souvenirs de vies passées. J'ai son accord pour écrire sur lui.

  • George Sand

    Aurore Dupin a choisi ce nom masculin pour publier car l'époque ne reconnaissait guère les talents féminins.Femme de tête et de cœur, écrivain prolifique, reconnue par ses pairs, grande amoureuse, féministe de la première heure, aimant la musique et la nature, aimant aussi chevaucher. Elle eut comme amants Musset et Chopin. Et comme ami fidèle Balzac.

  • Judith

    Judith est l'éternelle amie de Gonzague Saint Bris qui l'appelait "ma George Sand". Amoureuse des animaux, en particulier des chevaux auxquels elle consacre sa vie. Elle a écrit un livre sur les Villes romantiques. C'est par Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov que nous avons fait connaissance. Et Gonzague m'a soufflé post-mortem qui elle a été au XIXème siècle.